COVID-19: les vaccins et outils diagnostiques développés au Canada à l’aide des fonds publics doivent être disponibles pour toutes et tous!

Lettre ouverte

À l’Honorable Patty Hadju, ministre de la Santé, l’Honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, de la Science et de l’Industrie, l’Honorable Karina Gould, ministre du Développement international et Dr. Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada,

Nous vous écrivons au nom de Universities Allied for Essential Medicines et des personnes et organisations soussignées qui se consacrent collectivement à la promotion de la santé publique et à l’accès aux médicaments pour tous.

Nous comprenons qu’un investissement public important a été promis pour « contribuer davantage aux efforts mondiaux pour faire face à l’épidémie de COVID-19 » par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), le Comité de coordination de la recherche du Canada (CCRC) par le biais du Fonds Nouvelles frontières de la recherche (FNR), le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et Génome Canada (GC). L’investissement sera « axé sur l’accélération de l’élaboration, de l’expérimentation et de la mise en œuvre de mesures visant à faire face à l’épidémie de COVID-19 », notamment la mise au point d’outils de diagnostic et de vaccins. Le gouvernement fédéral a annoncé mercredi 11 mars un financement supplémentaire de 275 millions de dollars pour la recherche.

Le 9 mars, l’Université de Saskatchewan a annoncé qu’un vaccin COVID-19 avait été produit et qu’il était maintenant testé sur des animaux. L’équipe de recherche a reçu 23 million de dollars sur de financement du gouvernement fédéral pour poursuivre la mise au point du vaccin.

Nous vous écrivons pour vous demander de veiller à ce que tous les diagnostics, vaccins et traitements contre la maladie coronarienne 2019 (COVID-19) qui sont mis au point avec l’argent public canadien soient à prix équitable, disponibles pour tous et gratuits au point de livraison. Nous demandons que l’octroi de licences ouvertes et non exclusives soit inclus comme condition préalable à l’obtention d’un financement, par exemple par le biais de conditions d’octroi de licences d’accès mondial , et que les accords de licence pour toute technologie développée avec des fonds publics incluent des exigences claires et applicables pour une tarification équitable et abordable. L’accès aux résultats finaux de la recherche financée par des fonds publics doit être l’objectif premier du transfert de technologie.

La disponibilité et la fourniture des vaccins, des diagnostics et des traitements mis au point doivent être fondées sur les besoins de santé publique et non sur des considérations commerciales ou politiques. Il faut donc empêcher la fragilisation et la monopolisation des chaînes d’approvisionnement et assurer une distribution transparente et équitable des fournitures disponibles.

L’honorable Patty Hadju, ministre de la santé, a déclaré que « la protection de la santé et du bien-être des Canadiens est notre priorité absolue » et que, pour que cela reste le cas, le gouvernement doit veiller à ce que les résultats de cette recherche financée par des fonds publics soient accessibles à tous. La protection de la santé et du bien-être des Canadiens contre une maladie hautement transmissible dans un monde hautement connecté nécessite une réponse ancrée dans la solidarité mondiale. À l’heure actuelle, plus de 400 000 cas ont été confirmés dans plus de 170 pays. Nous devons veiller à ce que tous les gens aient accès aux outils de diagnostic et aux vaccins mis au point au Canada. Si les monopoles des sociétés pharmaceutiques entravent l’accès et la disponibilité des vaccins dans le monde entier, la capacité du Canada à protéger ses propres résidents sera inefficace.

Nous attendons votre réponse avec impatience et espérons que vous continuerez à considérer la santé et le bien-être des Canadiens comme une priorité absolue en garantissant l’accès à tous les outils de diagnostic et vaccins financés par l’État en ce moment critique.

Signataires:

  • Universities Allied for Essential Medicines
  • Coalition canadienne de la santé
  • SeeChange Initiative
  • Canadian Doctors for Medicare
  • Rachel Kiddell-Monroe, professeure de pratique de l’ISID, Université McGill
  • Steve Morgan, PhD, professeur, École de santé publique et des populations, Université de Colombie-Britannique
  • T1International
  • Charles P. Larson, MC, CM, FRCP(C) Programme de santé mondiale de l’Université McGill, coordinateur national, Coalition canadienne pour la recherche en santé mondiale
  • Médecins Sans Frontières (MSF)
  • Campagne d’accès de MSF
  • Réseau juridique canadien VIH/sida
  • Union nationale des employés du secteur public et des services généraux
  • Résultats Canada
  • I-MAK
  • La Société canadienne du sida
  • Young Professionals Chronic Disease Network
  • Coalition solidarité santé
  • Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR nationale)
  • Canadian Council for International Co-operation
  • Union des consommateurs (Québec)
  • Conseil central du Montréal métropolitain-CSN
  • Centrale des syndicats du Québec (CSQ)
  • Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN)
  • Action santé Outaouais
  • Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM)
  • The Ilisaqsivik Society
  • Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ)